Avertir le modérateur

02/02/2010

La gratuité des transports en Ile-de-France ?

Ce qu’il y a de bien ou de pas bien, avec ces périodes électorales, c’est qu’on a parfois plein de trucs à dire : l’occasion de réveiller les blogs à moitié morts. Je viens de faire, pour PMA, un billet comparant les programmes des différents partis, mais je n’ai que survolé le volet « tarification ». C’est pourtant essentiel, je me rappelle d’ailleurs qu’on en parlait beaucoup lors des régionales de 2004 (avant, je votais en Bretagne).

Certains candidats proposent un tarif unique ou une tarification différente le week-end et la nuit : j’ai du mal à en percevoir la justification. Je paye mon abonnement pour aller à la Défense pour bosser, je ne vois pas pourquoi mon tarif augmenterait pour payer une sortie de week-end d’un type qui bosse en zone 6 et qui habite à côté !

Le seul tarif unique possible est la gratuité. J’aime bien en parler, ça fait sauter au plafond beaucoup d’andouilles… Mais de mémoire, je crois que seuls 30% des revenus de la RATP et de la SNCF en Ile-de-France proviennent directement de la poche des clients (la plupart sont remboursés à 50% par l’employeur et les entreprises sont hautement subventionnés). Prendre ces 30% sur les impôts ne me choquerait pas, mais je ne tiens pas à faire hurler les libéraux en peau de lapin. Moins de 30%, d’ailleurs, la « billetterie » coûte cher (automates, système informatique, portillon, contrôleurs, … sans compter les jours de grève lorsque les usagers sont remboursés).

Cécile Duflot, par exemple, propose un abonnement mensuel unique à 65 euros ce qui se traduit par une hausse du tarif pour les gens en « 2 zones » mais une baisse globale des revenus du STIF. Il faudra donc trouver de nouveaux revenus, qui ne pourront venir que de « la puissance publique », donc l’impôt. Or, cette baisse globale profitera aussi aux employeurs qui remboursent une partie des titres de transport mais pénalisera les citoyens qui payent des impôts.

Tiens ! Je viens de parler des revenus du STIF. C’est bien lui touche le pognon et le reverse à la SNCF et à la RATP (voire aux quelques compagnies privées qui assurent certains trajets). Mais, ce sont bien la SNCF et la RATP qui revendent des titres de transport pour le compte du STIF… Ce dernier (donc les collectivités locales) rémunère la RATP et la SNCF pour cette vente de titres de transport (en plus du coût des transports).

On a donc toute une usine à gaz incompréhensible du commun des mortels. Les libéraux ont dans leur programme le projet de la complexifier puisqu’ils veulent ouvrir les transports à la concurrence (il faudra bien que les concurrents acceptent les titres du STIF et puissent en vendre).

Madame Duflot propose aussi une complexification du système de billetterie (baisse des tarifs en heures creuses, ce qui n’est pas simple à mettre en œuvre : la vente des billets n’est pas liée à leur utilisation). Elle souhaite aussi que les titres RATP puissent être utilisés pour autre chose, comme la location de vélos…

On y repense quand, à la gratuité ?

 

 

 

 

31/01/2010

Des liens

Mon eépouse menace de divorcer si elle n'a pas plus de liens...

17/12/2009

Guy Birenbaum en examen

le-cabinet-noir-birenbaum.jpgComme Gaël, Rimbus, FalconHill, Yann et probablement plein d'autres, j'apporte mon soutien à Guy Birenbaum, mis en examen pour des propos tenus dans un bouquin qu'il a écrit. Je ne vais pas faire un long couplet sur la liberté d'expression : je n'ai pas lu le bouquin et je ne sais pas de quels propos il s'agit. Mon soutien est personnel. Ce n'est pas facile à expliquer mais en venant à la Comète, au Kremlin des Blogs, le 27 août, Guy - très "vieux" blogueur zinfluent - m'a montré qu'il soutenait une de mes visions de la blogosphère : celle des copains et des bistros, par opposition à celle de gens plus sérieux, tous persuadés de faire des meilleurs billets que les autres, tous les jours, seuls dans leur bureau, s'enfilant des litres de café pour oublier ce qu'ils ont oublié et moi aussi.

Le lendemain de cette soirée, un môme s'est noyé sur une plage de Normandie. Guy a assisté à l'arrivée des pompiers. Il est rentré chez lui, s'est posé devant son twitter et, en quelques mots, a raconté ça. Il était environ minuit et j'avais gardé la tête dans le cul de la veille. Son twit m'est arrivé, plein d'émotion. A cette heure tardive, nous étions probablement seuls dans twitter et il était venu à ma soirée, la veille.

Ce moment étrange, cette émotion que j'ai moi aussi ressentie (probablement à cause de l'alcool qui me restait dans le sang depuis la veille), je ne les oublierai pas.

14/12/2009

Le blog d'Yves Jégo - suite

Je poursuis la lecture du blog. Dans un billet précédent, M. Jégo nous expliquait que son département (Seine et Marne), où il conduira la liste de l'UMP pour les régionales, n'avait pas bénéficié du projet Transilien. Je suis con. J'ai été vérifié : le Grand Paris de Nicolas Sarkozy n'a quasiment aucun investissement pour les transports dans cette région.

Avant d'écrire des billets de blogs, un politicien devrait faire quelques vérifications... Surtout quand on ose écrire :

"Ainsi, chacun mesurera le sens de la justice qui conduit la majorité PS-Verts de la région à oublier les franciliens les plus modestes qui vivent le plus loin de Paris, payent la carte de transports la plus chère et ne bénéficient d'aucun des investissements de la Région Ile-de-France."

Tiens ! Un billet

Ca faisait presque deux mois que ce n'était pas arrivé. J'ai à moitié décidé de refaire de ce blog un blog politique, vu que j'ai déjà fait quatre billets sur PMA ce matin alors que je n'ai même pas fait mon billet politique matinal !

Le blog d'Yves Jégo

L'indispensable Dagrouik nous permet de découvrir le compte twitter de mon quasi homonyme. Mais j'ai fait mieux. Nananère. J'ai découvert le blog d'Yves Jégo. Je vais m'abonner immédiatement. Voire le mettre dans ma blogroll.

Le premier billet que je lis me met dans un état de bonne humeur à un point que je regrette qu'il ne soit pas encore l'heure d'aller au bistro.

"La plupart des candidats présentés aujourd'hui par Jean-Paul Huchon pour figurer sur ses listes socialistes n'ont strictement aucune chance de devenir conseillers régionaux."


Quelqu'un peut se dévouer pour expliquer à Yves Jégo que c'est pareil avec tous les scrutins de liste ?
Et donc pour les listes UMP de Valérie Pécresse ?

Quelqu'un peut aussi lui expliquer qu'il n'y aura peut-être pas besoin de faire des fusions, les deux listes risquant de faire un score supérieur à celui de Madame Pécresse, tel que c'est parti...

23/10/2009

Linkeur gonflé

Je viens de faire une première : j'ai mis en lien dans mon billet de ce matin sur PMA tous les blogueurs qui m'ont eux-même mis en lien depuis une vingtaine d'heures... Sauf Nemo : trop de liens tue les liens et il a déjà eu 125635 liens ce mois-ci, autant le lier d'ailleurs.

Je m'explique : avec la panne de blogger, ce matin, je n'ai pas voulu lire les billets de peur d'oublier de revenir commenter si nécessaire (pas de remarque idiote : je lis les blogs dans google reader, on peut donc lire les billets quand les plates-formes sont HS). Du coup, je me retrouve avec exactement 252 billets à lire vu que je n'avais pas fait ma revue de blog depuis hier matin. Comme il me faudra attendre demain matin, j'aurai 400 billets à lire et une seule solution : tous les marquer en "lu".

 

Sont donc en lien dans PMA, les seuls billets que j'ai lus (repérés à partir de "wikio backlinks"). Je pense que Corto et Boris vont croire que je pratique "lien pour lien" alors que c'est le hasard !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu