Avertir le modérateur

02/02/2010

La gratuité des transports en Ile-de-France ?

Ce qu’il y a de bien ou de pas bien, avec ces périodes électorales, c’est qu’on a parfois plein de trucs à dire : l’occasion de réveiller les blogs à moitié morts. Je viens de faire, pour PMA, un billet comparant les programmes des différents partis, mais je n’ai que survolé le volet « tarification ». C’est pourtant essentiel, je me rappelle d’ailleurs qu’on en parlait beaucoup lors des régionales de 2004 (avant, je votais en Bretagne).

Certains candidats proposent un tarif unique ou une tarification différente le week-end et la nuit : j’ai du mal à en percevoir la justification. Je paye mon abonnement pour aller à la Défense pour bosser, je ne vois pas pourquoi mon tarif augmenterait pour payer une sortie de week-end d’un type qui bosse en zone 6 et qui habite à côté !

Le seul tarif unique possible est la gratuité. J’aime bien en parler, ça fait sauter au plafond beaucoup d’andouilles… Mais de mémoire, je crois que seuls 30% des revenus de la RATP et de la SNCF en Ile-de-France proviennent directement de la poche des clients (la plupart sont remboursés à 50% par l’employeur et les entreprises sont hautement subventionnés). Prendre ces 30% sur les impôts ne me choquerait pas, mais je ne tiens pas à faire hurler les libéraux en peau de lapin. Moins de 30%, d’ailleurs, la « billetterie » coûte cher (automates, système informatique, portillon, contrôleurs, … sans compter les jours de grève lorsque les usagers sont remboursés).

Cécile Duflot, par exemple, propose un abonnement mensuel unique à 65 euros ce qui se traduit par une hausse du tarif pour les gens en « 2 zones » mais une baisse globale des revenus du STIF. Il faudra donc trouver de nouveaux revenus, qui ne pourront venir que de « la puissance publique », donc l’impôt. Or, cette baisse globale profitera aussi aux employeurs qui remboursent une partie des titres de transport mais pénalisera les citoyens qui payent des impôts.

Tiens ! Je viens de parler des revenus du STIF. C’est bien lui touche le pognon et le reverse à la SNCF et à la RATP (voire aux quelques compagnies privées qui assurent certains trajets). Mais, ce sont bien la SNCF et la RATP qui revendent des titres de transport pour le compte du STIF… Ce dernier (donc les collectivités locales) rémunère la RATP et la SNCF pour cette vente de titres de transport (en plus du coût des transports).

On a donc toute une usine à gaz incompréhensible du commun des mortels. Les libéraux ont dans leur programme le projet de la complexifier puisqu’ils veulent ouvrir les transports à la concurrence (il faudra bien que les concurrents acceptent les titres du STIF et puissent en vendre).

Madame Duflot propose aussi une complexification du système de billetterie (baisse des tarifs en heures creuses, ce qui n’est pas simple à mettre en œuvre : la vente des billets n’est pas liée à leur utilisation). Elle souhaite aussi que les titres RATP puissent être utilisés pour autre chose, comme la location de vélos…

On y repense quand, à la gratuité ?

 

 

 

 

Commentaires

En tant qu'ultra-néolibéral, il me semble que le seul tarif acceptable pour un service public est la gratuité. Ce n'est pas la mission de l'État que de faire du commerce.

Écrit par : Paul | 02/02/2010

Le problème, c'est que les trucs gratuits, on a du mal à les respecter. Un transport gratuit serait assez vite en mauvais état, non ?
Je me demande si cette remarque n'est pas réactionnaire !
:-))

[J'ai connu, dans le sud de la Pologne, bien après 1989, la situation du marché libre. Résultat, deux compagnies sur la même ligne, avec des horaires complémentaires mais dont les tickets de transport ne sont pas interchangeables ! Soit tu paies deux abonnements, soit tu apprends la patience dans l'hiver glacial ! :-)) ].

Écrit par : Monsieur Poireau | 02/02/2010

Paul,

On est d'accord (pas pour les mêmes raisons, probablement...).

Poireau,

Ta remarque est réactionnaire...

Écrit par : Nicolas | 03/02/2010

Ça a l'air de tenir debout, ton argument.
Heureusement qu'il est bien, ce billet, sinon je t'aurais pas pardonné de m'avoir envoyé bouler à cause de lui. ;-)

Écrit par : See Mee | 04/02/2010

Faut pardonner !

Écrit par : Nicolas | 05/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu