Avertir le modérateur

30/08/2009

De Sup de Co au bistro

Avec ces soirées de blogueurs, je n’ai pas vraiment blogué : mon cerveau n’avait plus de temps disponible pour penser à autre chose. Mercredi avec Gaël et Patrice. Jeudi avec toute la troupe. Vendredi avec CC et Trub. Néanmoins beaucoup de choses à dire. Des sentiments à exprimer.

D'abord, j’ai été pris par un coup de tension, mercredi après-midi. Poitrine un peu oppressée, le nez bouché, du mal à respirer… Ca me prend de temps en temps, pas assez fréquemment pour que je m’inquiète. Je ne sais pas ce qui a été l’élément déclencheur, peut-être l’annonce par CC et Olympe que des journalistes de Bakchich avaient pris contact avec elles. Non pas le fait que la télé allait venir (pas TF1…), ce que j’ai assez facilement réussi à éviter pour conserver l’anonymat de ceux qui le souhaitent, mais peut-être que cette histoire prend trop d’ampleur (deux passages à la radio, un article dans le Parisien…).

Il y avait aussi la hâte de me barrer, de voir Gaël enfin plus longtemps que le temps d’attendre le départ de son train, le ras le bol du boulot alors que je pensais à autre chose. Dès que je suis monté dans le métro, le stress était tombé.

Le lendemain, le jour de la fête, j’avais un tas de boulot, des réunions, le hasard a ainsi fait que j’ai totalement oublié les blogs, ne consultant ma messagerie que pour voir si j’avais des réponses à apporter à ceux qui se posaient des questions cette cérémonie.

Au début de la soirée, Guy est arrivé. J’ai eu un double stress. Le premier est idiot mais j’avais une « personnalité » à ma soirée ! Il fallait que je m’en occupe. Tout ce que j’avais à faire était de lui offrir une bière mais aucun serveur n’étais disponible, le monde qui continuait à arriver, tout le monde à saluer et un serveur à trouver… J’ai réussi. C’est Guy lui-même qui a compris mon état à la con. Il s’est foutu de ma gueule, en me prenant par l’épaule : « je suis vachement fier d’être avec toi, le numéro 1 ! ». J'ai éclaté de rire, je l’ai traité d’andouille, mon stress était tombé.

Le deuxième stress, j’ai tenté de l’expliquer sur PMA. Il y avait du monde, la soirée était une réussite, j’avais gagné. Ma blogosphère était la bonne : celle des copines et des copains, dans un bistro de banlieue, avec des provinciaux. En quelques années, ma blogosphère a effectué une mutation, passant d’un outil de communication pour consultants en cravate et pour éditorialistes tristes à une grosse soirée de fin d’été entre copains… La présence de Guy en a été la confirmation, lui qui était un des rares trublions parmi les zinfluents de naguère. Même si, comme je l'ai dit ailleurs, il avait un tas de bonnes raisons pour venir, ne serait-ce que passer une bonne soirée, fin août, avec des gens qu'il connaissait.

J’étais donc sur un nuage : tout allait bien. J’suis con, ça me stresse.

Le lendemain, j’ai fait mon premier billet de compte rendu. Je l’ai raté. Il faut dire qu’on s’était couché à quatre du matin avec à peu près autant de grammes…J’étais bien décidé à recommencer le lendemain, ce que j’ai fait, mais avec la tuile arrivée à Guy, mes mots étaient partis. Je voulais rebondir sur le billet de Yann qui se fout aussi de ma gueule puis embrayer, bien décidé à… Heu… Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je m’en fous.

En rédigeant le premier compte rendu, en écrivant la conclusion « La Comète est magique », j’en avais la larme à l’œil (mon taux d’alcool dans le sang n’était pas redescendu à 0, faut dire). Le plus drôle, c’est que ça a duré longtemps (j’avais oublié de rebrancher le portable sur le secteur et la batterie est arrivée à bout : il a fallu que je rédige une deuxième fois la conclusion).

A la fin de la soirée, les gens sont sortis et ont retrouvé la terrasse où ils ont pu boire le dernier verre. Ils étaient détendus, ils étaient contents. Moi aussi. La Comète est magique.

Du coup, j’ai repris une bière.

Commentaires

Touchant ce billet (comme le gars qui l'écrit). Presque la larme à l'oeil (vraiment).

Fin de vacances, d'été, avec beaucoup de mélancolie.

je retiens de choses de ton billet :
* ta blogosphère, notre blogosphère, est vraiment la bonne. Loin de celle qui insulte, crache, et s'imagine sortir de la troisième couille de Jupiter.
* la Comète est magique, c'est vrai. Ce lieu qui était pour moi comme la caverne d'Ali Baba ou l'Ile de Paques, un lieu de roman avec ses personnages de roman (dont j'ai eu le bonheur réel d'en croiser quelques uns ^^), et qui se découvre réel. A la sortie d'une bouche de métro.

Touché par ton billet, vraiment. Merci encore, pour ce billet, et pour le reste.

Bon dimanche

Écrit par : Falconhill | 30/08/2009

FalconHill,

Merci ! Il fallait que ça sorte mais je ne pouvais pas le faire ailleurs.

Écrit par : Nicolas | 30/08/2009

trébobiyé

bon c'est ballot, j'aurais dû rester le vendredi en fait, on aurait passé la journée ensemble... à dormir

Écrit par : Gaël | 30/08/2009

Oui, pas à vomir.

Écrit par : Nicolas | 30/08/2009

Tout ce que j'ai lu sur cette fête confirmait la réussite dont tu parles de façon si touchante. Je regrette de pas avoir vu ça!

Écrit par : le coucou | 30/08/2009

Trébobiyé !
Les blogs sont tenus par des consultants en bistrot, ça se vérifie !
:-)))

[Belle soirée à te voir ému et à présent, à le lire ! :-)))

Écrit par : monsieur Poireau | 31/08/2009

Le Coucou,

Ca sera pour une autre fois.

Poireau,

Merci !

Écrit par : Nicolas | 31/08/2009

J’aurais pu en chialer (je rigole)…

Écrit par : admiratrice anonyme | 31/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu