Avertir le modérateur

20/08/2009

Vive l'iPhone pour bloguer

Avant-hier, quand j’étais dans le métro, j’ai décidé, subitement, de rédiger un billet à cause de touristes qui m’avaient bousculé quand je suis rentré dans la ligne 7. Hier soir, par contre, je suis parti du bureau en me disant « je vais rédiger un billet » (en fait j’en ai aussi fait un deuxième car je dois emprunter deux lignes de métro pour rentrer, c’est plus simple de faire deux billets moyens qu’un long). Ce soir, on verra. Je n’ai pas que ça à faire, non plus, mon entrainement au Sudoku pour battre le vieux Jacques et le faire chier attendra.

Toujours est-il que je suis sorti du bureau en me disant : « Tiens ! Tu as 10 minutes de marche, tu dois trouver une idée de billet ! » Je connais des jeunes blogueurs qui passent des jours à se demander quoi raconter… Les pauvres…

Donc, en rentrant dans l’ascenseur, j’ai commencé à tout observer. On voit des choses… Tiens ! Le gardien de l’immeuble qui ne répond qu’à moitié au « bonne soirée », le couple d’adolescents amoureux qui se bécote sur le banc public, en pensant être seuls au monde, alors que des centaines de vieux cochons ont une érection en les regardant par la fenêtre de leur bureau, la petite vieille qui promène son clébard tous les jours sur l’esplanade, toujours le même circuit, toujours seule, les ouvriers qui bossent sous le soleil parce qu’un abruti a dit qu’il fallait que les travaux soient faits en août pour déranger moins de monde ! Vous voyez qu’on en trouve des idées de billets, plus ou moins drôles, plus ou moins politiques, plus ou moins poétiques… !

Tiens ! Ca me rappelle une sensation que j’ai eue au bout d’environ un an de blogage et qui a duré plusieurs mois. Dès que je voyais un truc et je me disais « Tiens ! Il faut que j’en fasse un billet » (depuis, j’ai pété un coup, ça m’a passé). Là c’était l’inverse… Trier parmi toutes mes observations pour en faire un billet (arrivé dans le métro, comme d’habitude, j’ai écrit des trucs qui n’avaient rien à voir).

Bref… C’était la genèse de mes deux billets sur Partageons mes âneries.

J’étais arrivé de bonne heure à la Comète. J’avais rendez vous avec une journaliste (mais non ! Pas du Monde, des pages Val de Marne du Parisien, il faut qu’ils fassent du remplissage avec des clowns locaux). Elle était charmante. Je vous en reparlerai sur un blog au hasard.

Je me suis retrouvé tout seul vers 18 heures puis les potes sont arrivés (dont Martin) puis j’étais à nouveau seul vers 20h30. Il faisait une chaleur terrifiante (ça méritait un billet, peut-être dans le métro, ce soir : pas un chat au bistro, personne dans les rues à part des gugusses crevés,…). Mon appartement est plein sud et la température monte souvent à plus de 28. Comme il n’a qu’une seule exposition, je ne peux pas faire de courant d’air. Comme la température dépassait les 30, voire 35 degrés dans la journée, je n’avais aucune raison de pensée qu’elle serait inférieure à 30 chez moi. Je préférai le courant d’air de la Comète !

Je suis donc resté, presque trois heures, à discuter avec Jim et Nicolas et quelques très rares passants… Et j’ai pensé au billet de Nemo, à ma réponse. Tous les éléments d’argumentation pour en faire un billet me sont venus… et j’ai imaginé le billet.

Rentré à la maison, j’ai glandé (il faisait effectivement très chaud) et me suis couché tard ce qui fait que j’ai été réveillé par le réveil, sans avoir le temps de préparer mon billet… En allant au métro, tous les éléments me sont revenus en tête et j’ai pu rédiger le billet à partir de l’iPhone (mis en page avec un PC normal). Je suis assez content de la réussite !

 

Commentaires

On n'a pas le droit à la photo de la journaliste par 35° à l'ombre ?
:-))

Plus sérieusement, c'est vrai que la vie elle-même est une source inépuisable de billets de blog, encore faut-il pouvoir écrire vite et bien comme toi ! Celui sur les impôts était parfaitement réussi !!!
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 21/08/2009

Poireau,

Merci.

Ce n'est pas une question d'écrire vite, c'est une question d'inspiration au moment où tu écris et surtout d'état d'esprit. Mon billet sur les impôts aurait pu être raté si j'avais été de mauvais poil ou si un connard écoutait de la musique à côté de moi dans le métro.

Écrit par : Nicolas | 21/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu