Avertir le modérateur

25/03/2009

J'arrête ! Non.

Mémé a commencé son billet sur l’Europe par : « J’ai été «taguée» par Nicolas de Partageons mon avis. N’hésitez pas à lui rendre visite : il aurait un «coup de blues» qui lui a même fait envisager d’arrêter son blog, ce qui de mon avis serait fort dommage ! »

Je la remercie pour sa sympathie mais je n’ai jamais réellement envisagé de fermer le blog et, si j’ai eu un coup de blues, il n’a jamais vraiment été lié au blog ! J’ai juste eu un changement professionnel qui m’a déstabilisé pour des raisons bêtes (je l’ai déjà dit : j’ai récupéré deux heures supplémentaires de loisir par jour, j’ai mis un peu de temps à retomber sur mes pattes). Mais peut-être est-il l'heure de faire le point ?

La principale raison de ce changement de blogage est l’actualité politique qui est n’est plus une source d’inspiration. Par exemple, le dernier machin dont on parle est la prime que toucherait le patron de Valéo, 3,2 millions d’euros, pour son départ. Il y a un an, j’aurais fait un billet « ils se foutent de notre gueule ! » et tiré huit pages… Maintenant, l’information fait la Une du Parisien !  Pourquoi en faire un billet ? Il y aurait pourtant à dire, par exemple, que le patronat se fout de notre gueule quand il parle d’éthique… mais ça fait environ trois ans que je le dis au quotidien…

Un de ces jours, le Parisien va titrer « Bordel ! Encore un patron qui se barre avec notre pognon. »

Pour ce qui concerne la gauche, elle est désespérante. Le PS n’arrive pas à se remettre en route et « l’extrême » est plombé par un Besancenot qui a pour seule stratégie de rester l’éternel opposant sympathique.

Au fil des années de blogage, j’ai découvert des centaines de blogs sympathiques. Tiens ! Celui-ci, hier soir, il met un de mes billets en lien, je tombe donc dessus par les outils adéquats, le type semble sympathique, le billet correct, je n’ai pas le temps de lire de suite, je notre le lien et le colle dans mon agrégateur. Sauf s’il est trop nul, il ne quittera pas mon agrégateur car je n’aurai aucune raison de le virer ! Un jour, de mauvaise humeur, j’irai commenter chez lui : « Bordel de merde, arrête d’écrire en rose en noir, tu trouves ça joli mais ça fait chier le lecteur ». Il finira commenté, cité par PMA et se retrouvera avec une explosion du compteur de visites ou de commentaires en se demandant ce qui lui tombe sur le coin de la gueule.

J’ai toujours fait ainsi… et je me retrouve avec plus de 200 blogs, dont les trois quart « politiques de gauche » dans mon agrégateur. Accessoirement, je me retrouve numéro un du classement des blogs politiques de Wikio… ce que je mérite, au moins, par le nombre de blogs suivis !

Toujours est-il que quand je me lève le matin, je retrouve une 15 de blogs qui traitent brillamment les mêmes sujets ! Ca lasse. Tous très bien, mais le cumul est pesant. C’est peut-être est des premiers dommages collatéraux de mon passage en première position du Wikio politique. Faisant des billets de plus en plus court pour échapper au cumul des billets identiques, je me suis demandé ce que je foutais là avec tous les autres qui se fatiguaient à faire plein de jolis billets bien longs et bien argumentés… avec tous les mois, de nouvelles critiques sur ce classement. Ce qui m’a remonté le moral est qu’individuellement chacune des critiques est pitoyable. Le mec qui la sort est systématiquement un type qui ne comprend pas ne pas être dans les premiers ou qui ne comprend pas que la blogosphère ne peut pas être adaptée à ses propres goûts !

Il n’avait qu’à faire un blog généraliste et drôle. Moi, je continue.

Mémé, si mes billets sont plus courts, c’est tout simplement pour ne pas empiéter sur les copains ! Et que je n’ai plus, une heure, le matin, à consacrer à chaque billet, il faut que je lise les potes. Olympe le disait récemment : « bloguer prend du temps ».

Mémé, si je suis de mauvaise humeur lors de mon billet du matin c’est parce que j’ai trouvé 80 billets meilleurs que le mien ! C'est pour ça que je suis vite de bonne humeur !

Commentaires

soyons fous continuons à bloguer ! :)

Écrit par : Gaël | 25/03/2009

Lire les blogs fait perdre du temps.

Écrit par : mtislav | 25/03/2009

...Parfois, les faire aussi !

Écrit par : elmone | 25/03/2009

Mais,
heu...
alors, tu arrêtes le blog politique ?
et tu continues les âneries ?

C'est vrai qu'à la longue, on finit par trouver que ça tourne en rond cet échiquier là. Je suis bien d'accord avec toi là dessus.

Tu vas pas devenir réac quand même,
c'est aussi que comme je ressens la même chose vis à vis de la politique, je me demande si on va pas mal finir... Cynique ? très peu pour moi !

Alors ?

Écrit par : Dorham | 25/03/2009

Gaël,

Pourquoi arrêter ?

Mtislav,

C'est pour ça que je ne vais plus chez toi !

Elmone,

Oui. Je suis obligé de passer 4 heures par jour au bistro pour recueillir des anecdotes.

Dorham,

J'arrête rien et ne finis pas réac. Je blogue plus pour rigoler que pour faire de la politique !

Bon ! J'arrête rien... et surtout pas Partageons mes âneries ! Il faut le citer pour qu'il devienne numéro un au général (et numéro 2 au "divers", derrière Gaël) (et numéro 4 au "littéraire" derrière Zori, Bal et toi...).

Écrit par : Nicolas J | 25/03/2009

Bien contente que tu n'arrêtes pas... Les politicards sont tellement cons pour la plupart qu'ils donnent en même temps des raisons de gueuler et de se foutre de leur poire. Ils sont dignes de figurer dans une rubrique "brève de comptoir" mais je crois que je préfère encore les pochtrons de mon rade préféré ! Ils sont au moins humains. Et les patrons sont gentils et tout plein drôles.

Il est vrai que j'aimerais avoir du temps pour traiter plus souvent d'autres sujets.

Écrit par : Kamizole | 26/03/2009

Faire un blog c'est vouloir être lu, donc vouloir être aimé.

Docteur Fran

Écrit par : Fran | 26/03/2009

Kamizole,

Tenons jusqu'en 2012 !

Fran,

Pas du tout.

1. Ce n'est pas vouloir être lu : quand j'ai commencé le blog politique, c'était justement pour ne pas être lu (j'avais déjà Partageons mes âneries ou je racontais des conneries avec des copains, je voulais écrire des trucs politiques pour m'entrainer, je ne voulais pas être lu). Ca ne l'empêche pas d'être lu trois ans après...

2. Ce n'est pas vouloir être aimé : je n'en ai rien à cirer d'être aimé par des types qui n'ont qu'une existence virtuelle, je ne suis pas taré.

Tu ouvres quand un blog pour voir ?

Écrit par : Nicolas | 26/03/2009

Il cartonne, ce billet !

(contrairement à ce commentaire inutile)

Écrit par : Florent | 27/03/2009

Ca arrive !

Écrit par : Nicolas | 27/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu