Avertir le modérateur

15/02/2009

Fin du congé parental

Comme le disent mes collègues, Nicolas Sarkozy a décidé de réformer le congé parental. On voit difficilement à quoi rime cette annonce. La possibilité de prendre un congé de trois ans semble dans le collimateur.

Je n’en vois pas l’intérêt, à part casser, une fois de plus, le droit du travail. Revenir en arrière. Il nous présente ça au nom du progrès. Ne soyons pas dupes.

De l’idéologie pure.

Rachida Dati avait peut-être montré l’exemple. Un de ces jours, c’est le congé de maternité qui sera supprimé.

« Il est à l'origine d'un immense gâchis, a affirmé le chef de l'Etat. Gâchis pour les femmes concernées, car la majorité d'entre elles aurait souhaité poursuivre leur activité. Gâchis pour les familles, car un congé parental, c'est un salaire en moins. Gâchis pour la société, car ces dispositifs maintiennent en dehors du marché du travail près de 800 000 femmes par an. »

« la majorité d'entre elles aurait souhaité poursuivre leur activité ». Ah ! Parce qu’elles étaient obligées de prendre ce congé ?

« L'arrêt de travail ne peut plus être le mode de garde des jeunes enfants auquel on doit se résigner, a-t-il déclaré. L'intérêt de ces femmes, celui de leurs enfants comme celui de notre société, c'est de mettre en place les conditions de leur retour à l'emploi. » Et si une mère (ou un père) décide qu’il est plus judicieux de s’occuper soi-même de ses jeunes enfants plutôt que de passer des heures à courir dans les transports en commun pour 1000 euros par mois ?

Le progrès…

Commentaires

je comprend sarco,"les entreprises on'tellement besoin de main d'oeuvre"il doit ce croire dans les années 60

Écrit par : filipe | 15/02/2009

Les femmes et les hommes (oui aussi) qui choisissent le congé parental ont fait le calcul (même si elles sont blondes ;) ) n'en déplaise à notre monarque aztéco-maya. Ce calcul n'est pas purement financier, n'en déplaise à notre ex-grand maître des finances de la maison de Manco Capac. Comme tu le dis, on peut préférer élever soi-même son enfant plutôt que de le confier à des tiers.
Est-ce un gâchis que ce congé parental qui est l'un des éléments de la politique familiale qui permet à la France d'être à l'un des premiers rangs (si ce n'est le premier) en terme de taux de natalité? Un rapport de la Commission européenne, intitulé "Pas de croissance sans berceau", indiquait que le manque de dynamisme démographique freinerait la prospérité.
Car ce qui me semble encore plus inquiétant est la réflexion qu'entend engager le chef de l'Etat sur le financement de la politique familiale. Quand je lis ce qui suit, je me demande même si la question du congé parental n'est pas, finalement, qu'un écran de fumée:
"Il [N. Sarkozy] a souligné que les pouvoirs publics consacraient chaque année 80 milliards d'euros pour la politique familiale, soit 5% du produit intérieur brut de la France, et que les entreprises étaient les premières contributrices à son financement, à hauteur de 30 milliards sous forme de cotisations patronales prélevées sur les salaires.

"Ces cotisations peuvent être pénalisantes pour la croissance et l'emploi", a-t-il indiqué, ajoutant : "Je voudrais que l'on mène une réflexion sans tabou sur l'évolution du financement de la politique familiale".

Le député UMP Yves Bur, à qui cette mission sera confiée, devra "faire des propositions permettant de conforter le financement de notre politique familiale, tout en limitant son impact sur notre économie"." (extrait de l'Express)

Écrit par : Ferocias du blog Les Peuples du Soleil | 15/02/2009

« Et si une mère (ou un père) décide qu’il est plus judicieux de s’occuper soi-même de ses jeunes enfants plutôt que de passer des heures à courir dans les transports en commun pour 1000 euros par mois ? »

C'est leur droit le plus strict. Mais pas à mes frais. Qu'ils se démerdent.

Écrit par : Didier Goux | 15/02/2009

Sur le même propos, il disait en mars 2007 : «Les femmes en particulier, n’ont pas à choisir entre leur vie de femme, leur vie de famille et leur vie professionnelle.»

Ca se trouve ici : http://www.agora-elles.com/index.php?Les-propositions-de-nicolas-sarkozy par exemple.
Comme quoi, il n'a vraiment aucune idée de ce qu'il veut et change d'avis comme un bébé de couche culotte !
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 15/02/2009

Cela dit, encore une fois, il nous fait le coup du leurre pour qu'on s'occupe d'une autre cible que de sa calamiteuse gestion de la crise. Ne tombons pas dans le panneau !
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 15/02/2009

Et si un vieux décide de prendre sa retraite? Et si une grognasse a besoin d'une transplantation du foie? Et si une mamie a besoin d'une garde à domicile? On fait pareil? Qu'ils se démerdent, pas à mes frais?

Écrit par : Blog énervé | 15/02/2009

Que je sache, la maternité n'est pas une MALADIE, ni quelque chose (sauf cas particulier) que l'on subit : c'est un choix librement assumé, une décision prise entre deux adultes – un homme et une femme dans la plupart des cas. Ce devrait donc être à eux d'assumer aussi les conséquences de ce choix, et non à la collectivité, c'est-à-dire à moi. D'autant que je vais également devoir participer à l'élevage de leur progéniture, par le biais des allocations familiales...

Écrit par : Didier Goux | 15/02/2009

Didier : il n'y a donc que les riches à pouvoir faire des enfants ? Et s'ils sont stériles, ils pourront louer le ventre d'une pauvresse et lui procurer quelque argent ?
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 15/02/2009

Pourquoi ? Vous croyez que seuls les pauvres touchent des allocations et prennent des congés parentaux ?

Écrit par : Didier Goux | 15/02/2009

Merci de votre commentaire monsieur Goux, cela me permet d'apporter quelques lumières aux personnes qui comme vous souhaiteraient parler d'un sujet qu'elles ne connaissent pas très bien :-)
1) Le congé parental d'éducation n'ouvre droit à aucune rémunération. C'est la CAF qui propose - sous conditions de revenus et nombre d'enfants - une allocation parentale d'éducation.
2) La CAF par contre, verse des allocations familiales SANS conditions de ressources à toutes les familles à partir du deuxième enfant

Écrit par : marie laure | 15/02/2009

Lui, c'est son Congé de fin de carrière qu'il faut lui signifier, avec un bon coup de pied dans le cul !

Écrit par : roiubu77 | 16/02/2009

En réaction aux énervés qui pensent que les autres doivent se demmerder. Je leur répond qu'ils sont bien dans l'air du temps.

Je veux juste leur rappeler que si personne n'avait dépensé de l'argent pour eux ils ne sauraient pas lire, pas écrire, qu'ils seraient surement en mauvaise santé ou même morts.

Ils font partis de ces gens persuadés qu'ils se sont fait tout seul aveuglé par leur orgueil !!! Non on ne se fait jamais seuls ils y a des gens qui ont payés avant vous.

Sachez qu'il a 200 ans vous auriez sans doute été tout croteux dans le fond de vos campagne car personne n'aurait voulu dépenser un centimes pour vous misérables.

J'espère juste pour vous qu'un jour vous aurez la société que vous souhaités ou chacun se demmerderait tout seul et que ce jour là vous soyez malade. Et là on vous dira, debrouillez vous tout seul nous on veut pas payer après tout si vous êtes malade c'est sans doute à cause de vos choix de vie :)(drougue, alcool, vitesse ou autre...)

Pourriez-vous réfléchir au lieu de ne voir voir le monde qu'avec votre portefeuille

Écrit par : lorenzo | 16/02/2009

Et dire que la droite la plus réactionnaire OSE MEME s'en prendre à la politique familiale ! Il n'y a donc plus aucune limite, plus aucune, la déstructuration de la société, la démolition des solidarités aura donc été totale ! Dire qu'il reste de vieux réac pour applaudir à ça !

Écrit par : Oh!91 | 16/02/2009

Nicolas : c'est bon, j'ai bien fait mon boulot de troll immonde ? Vous n'oubliez pas mon chèque : c'est la période du premiers tiers, celui avec lequel je participe aux allocs des pondeuses...

Écrit par : Didier Goux | 16/02/2009

100 % dac avec ce billet.

@Didier Goux
Puisqu'apparemment tout sort de votre porte-monnaie, vous penserez à me payer mes heures supp, merci.

Écrit par : Fran | 16/02/2009

Fran : pas de problème : vous avez des justifs ?

Écrit par : Didier Goux | 16/02/2009

Ouais , la pointeuse.

Écrit par : Fran | 16/02/2009

Pfff !!! parlez des congés des fonctionnaires ou koi ?
dans le privé y a même des femmes qui avortent par peur de rater une promo...
pi les aut qui font des gosses pour les lacher dans la rue sans savoir lire c'est
une catastrophe !!!

Écrit par : muchoot | 16/02/2009

merci roiubu77 je commençais à avoir peur en lisant tout ça je suis actuellement en congés parentale et j estime que meme si je perd de l' argent c est un choix j ai travailler pendant 5 ans pour en bénéficier merde je me demande ou on vie on a meme pas le droit d élever son enfant sans avoir ce genre de réflexion
vous donner 350 euros par mois à une mère sa vous choque mais plus de 15000 euros a un président non

Écrit par : jessica | 20/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu