Avertir le modérateur

29/12/2008

Simplification de l'organisation territoriale française

La réforme de l’organisation « administrative de la France » est en marche. Il semble que Frédéric Lefebvre ait déjà sorti une gaffe ! Quelle rapidité le Monsieur ! Alors que le rapport Balladur n’est pas encore sorti, le communiquant en chef de l’UMP parle déjà de la fusion « régions – départements ».

Ne polémiquons pas trop ! C’est un bel exemple de communication ridicule : la fusion régions – départements revient à la suppression des départements. Pas besoin de se voiler la face ou de tortiller du cul pour chier droit.

En disant ça, je me demande si M. Lefebvre a réfléchi les trente secondes nécessaires pour savoir si une telle mesure était admissible pour les parlementaires UMP.

En outre, cette « fusion » est inutile. Il y a surement des doublons entre les départements et les régions et il faut les supprimer mais, par exemple, si le RMI est correctement géré par les départements, je ne vois pas pourquoi en confier la gestion aux régions…

Vu sous cet angle, c’est vraiment de la réforme pour la réforme, de l’idéologie bas de gamme !

Néanmoins, nul ne peut douter qu’une adaptation de notre organisation est souhaitable et je propose d’attendre la sortie du rapport Balladur pour vraiment en débattre. Je suppose que la Commission Balladur est composée de personnes compétentes (on sort d’un débat droite-gauche), la plupart gérant des collectivités territoriales au quotidien…

J’espère même que les propositions iront loin ! Par exemple, beaucoup de dossiers locaux sont dorénavant gérés par des regroupements de communes (agglomérations, communautés de communes, …) plutôt que par les communes elles-mêmes. Je ne sais pas quel est la part du budget qui est « recentralisée », mais souvent, les piscines, le ramassage des ordures, la culture (bibliothèques, écoles de musiques), le social (CCAS, …) sont gérés par ces agglomérations. Ca n’est qu’un exemple « au hasard », mais dans ce contexte, ne pourrait-on pas imaginer que la désignation de la gouvernance de ces agglomérations relève, un jour, d’un scrutin électoral auprès de tous les électeurs et que ces agglos aient les communes en tutelle.

Ma deuxième idée, quand on évoque cette réorganisation, porte sur le fait qu’il faut arrêter de vouloir une vision uniforme (quartier, commune, agglo, canton, département, région, France, zone Euro, Europe, monde, système solaire, voie lactée, univers). Par exemple, Florac (où je continue à passer une partie de mes vacances même si le PS départemental me les broute parfois), dans le fin fond de la Lozère, au bout des Gorges du Tarn est une sous-préfecture d’environ 2000 habitants qui n’a probablement pas les mêmes besoins que le Kremlin-Bicêtre, 25000 habitants, touchant Paris ! Un type qui habite les causses aura du mal à atteindre sa sous-préfecture en hivers alors que j’habite à trois minutes de Paris en métro mais il faut que je prenne différents bus pour me rendre à ma sous-préfecture à l’Haÿ-les-roses !

Il faudrait trouver un système à géométrie variable…

Enfin, j’espère que la Commission Balladur n’oubliera pas qu’une réorganisation territoriale nécessitera probablement une réforme du Sénat, puisque les Sénateurs sont élus par les élus locaux.

Hop ! Attendons fin février.

Commentaires

Sans compter que cette fusion va entrainer l'apparition de super régions face à l'Etat. A ce niveau là, il ne faut plus parler de décentralisation, mais de désengagement de l'Etat (qui a djà bien commencé d"ailleurs).

Lefebvre est là en temps normal pour sonder le terrain par ses annonces intempestives. Là, c'est la même chose à ceci près qu'il metra la Commission Balladur devant le fait accompli !

Écrit par : elmone | 29/12/2008

Yes,

C'est un autre volet, il y a beaucoup à dire sur le sujet.

Je suis pour une décentralisation, une régionalisation (comme promue par Ségolène Royal dans le pacte présidentiel - et après on dira que je suis anti-ségo !) mais il ne faut pas que ça se fasse au détriment d'autre chose.

Par exemple, quand Raffarin a fait sa décentralisation, il a décentralisé le personnel technique de l'Education Nationale. Du coup, l'éducation en question perd une partie de son volet "National" : c'est un "pan de la République qui vascille".

Apparemment, cette fois, il pourrait s'agir réellement d'une gaffe de Lefebvre : il a dit ça au cours d'un débat, pas au cours de ses éternelles communications...

Écrit par : Nicolas J | 29/12/2008

"Vu sous cet angle, c’est vraiment de la réforme pour la réforme, de l’idéologie bas de gamme !"

Entièrement d'accord Nicolas J; bra-vo !

Écrit par : Fran | 29/12/2008

Un tel accord, ça s'arrose !

Écrit par : Nicolas J | 29/12/2008

Je n'ai pas vraiment réfléchi à la question, mais il me semble pourtant qu'entre département et région, il y a un niveau en trop. Deux assemblées d'élus, deux sièges de réunion dispendieux, les impôts associés, etc…

Écrit par : le coucou | 29/12/2008

On part du bas alors que ça recrute à tour de bras à l'Elysée, le budget d'ailleurs s'en ressent, on marche sur la tête. A l'heure où l'Etat se désengage de plus en plus c'est ses services centraux que l'on devrait réduire, pas les territoriaux.

Écrit par : Fran | 30/12/2008

Tu ne crois pas qu'il y a une sorte de course à droite pour être le premier systématiquement sur chaque sujet ? Par exemple Lefebvre était il y a peu spécialiste de l'élevage des gamins difficiles en milieu carcéral et le voilà en sorte de génie de la décentralisation !
En fait, si on décentralise mais pour recréer de grosses puissances régionales, ça ne sert pas à grand chose…
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 31/12/2008

Il est très fort !

Écrit par : Nicolas J | 31/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu