Avertir le modérateur

09/12/2008

Philippe Marini et les parents isolés

Philippe Marini aurait-il décidé d’agiter mes blogs ? Alors que son amendement pour déduire des impôts les moins-values boursières est retiré, il repart à la charge sur un nouveau cheval de bataille : « C’est la demi-part des parents isolés qui est menacée par la chasse à la niche fiscale ».

 

Mais il y a un os : je suis presque d’accord avec lui. Je dis bien « presque », ne me tombez pas dessus : je n’ai pas étudié tout le dossier.

 

Toujours est-il que les avantages pour les parents isolés m’ont toujours laissé de marbre voire scandalisé car ce sont les trucs les plus faciles à frauder. Imaginez un couple de jeunes de 21 ans, à moitié désœuvrés… Ils font un enfant. Pourquoi le père irait-il déclarer l’enfant alors que ne pas le faire leur apporte un complément de subsistance et les aide à obtenir un logement ?

 

L’allocation parents isolés répond à un vrai problème mais n’est surement pas la bonne solution puisqu’elle désavantage les « couples normaux » (un enfant ne se fait pas tout seul). Par ailleurs, je ne sais pas de quand elle date, mais la société a bien changé… Etre parent isolé devient presque la norme.

 

En première analyse l’amendement proposé par Philippe Marini n’a rien de scandaleux. Actuellement, un parent isolé garde une demi-part une fois que l’enfant n’est plus charge et pas les couples mariés ou pacsés… Pourquoi ?

 

Cette affaire fera-t-elle couler de l’encre ? Les spécificités accordées aux parents isolés sont ils la bonne réponse au problème ?

Commentaires

je suis un vrai parent isolé, maman disparue,pas de pension ni aucune aide supprimée par la CAF depuis sarko premier, vs devriez simplement avoir honte de penser ce que vous écrivez pitoyable....

Écrit par : esteban | 09/12/2008

Tiens, enfin une bonne nouvelle : vous devenez réac...

Écrit par : Didier Goux | 09/12/2008

Esteban,

Vous réfléchissez tout simplement à l'envers ! Le problème est la suppression des aides CAF. Vous seriez deux chômeurs avec un gamin, vous auriez les mêmes problèmes que tout seul ! La réponse "Parent isolé" n'est est pas une.

Et je vais être franc : c'est vous qui êtes pitoyable.

D'une part, on ne peut pas défendre la Solidarité Nationale et le progrès social qu'en ne pensant qu'à sa propre gueule...

D'autre part, j'introduis mon billet en disant : "Je dis bien « presque », ne me tombez pas dessus : je n’ai pas étudié tout le dossier." Je ne parle pas spécifiquement de l'allocation "Parents Isolés", juste sur les avantages de bénéficiaires d'allocation "parents isolé" par rapport à d'autres gens ayant besoin d'une aide.

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

En fait, Esteban, vous m'avez énervé...

Ca ne vous dérange pas que vous touchez presque plus d'allocations en complément de revenus qu'un couple RMIste avec 1 gamin...

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Didier,

Pas du tout... Il y a d'autres solutions : revenu minimum de subsitance, ... Je ne remets pas en cause (même si je n'approuve pas réellement) la nouvelle "composition" des familles françaises...

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Il ne faut pas confondre l'allocation de parent isolé et la demi-part accordée au parent divorcé vivant seul. Celle-ci est totalement justifiée par les dépenses supportées par les pères divorcés qui doivent en plus de la pension alimentaire subvenir aux besoins de l'enfant lorsque l'autre est défaillant (vêtement, nourriture, cantine, etc) Il est indécent de favoriser la fiscalité des plus riches par la mise en place du bouclier fiscal et autres niches du même nom et de ponctionner les ressources des parents isolés, qui sont dans la plupart des cas des salariés aux revenus modestes et qui souffrent de la séparation avec leur(s) enfant(s) La loi sur le divorce est inéquitable pour les père divorcés. N'aggravons pas leur peine par la suppression de la demi-part sur la déclaration des revenus !

Écrit par : HOCKENBERGER | 09/12/2008

Je suis une vraie mère célibataire. Pour élever seule ma fille je n'étais qu'une petite fonctionnaire (catégorie C), toute ma vie j'ai été obligée de me sacrifier pour essayer de lui donner une bonne éducation (études). Conservé cette 1/2 part supplémentaire une fois que l'enfant n'est plus à charge n'est pas un cadeau, en effet, notre vie durant ce temps n'a été tournée que vers l'intérêt de l'enfant, alors lorsque celui-ci vole de ses propres ailes ne pourrait-on pas nous oublié et nous laisser vivre tranquillement avec cette 1/2 part supplémentaire. Je pense qu'il y a des sujets et des revenus plus importants que l'on pourrait taxer notamment les personnes qui avec de gros revenus arrivent à ne pas payer d'impôts et les personnes qui cumulent les emplois alors qu'un seul revenu correspond à 3 voire 4 petits salaires.

Écrit par : mouchel | 09/12/2008

Je suis une vraie mère célibataire. Pour élever seule ma fille je n'étais qu'une petite fonctionnaire (catégorie C), toute ma vie j'ai été obligée de me sacrifier pour essayer de lui donner une bonne éducation (études). Conservé cette 1/2 part supplémentaire une fois que l'enfant n'est plus à charge n'est pas un cadeau, en effet, notre vie durant ce temps n'a été tournée que vers l'intérêt de l'enfant, alors lorsque celui-ci vole de ses propres ailes ne pourrait-on pas nous oublié et nous laisser vivre tranquillement avec cette 1/2 part supplémentaire. Je pense qu'il y a des sujets et des revenus plus importants que l'on pourrait taxer notamment les personnes qui avec de gros revenus arrivent à ne pas payer d'impôts et les personnes qui cumulent les emplois alors qu'un seul revenu correspond à 3 voire 4 petits salaires.

Écrit par : mouchel | 09/12/2008

La suppression de la demi-part aura lieu quand les enfants ne seront plus à charge. D'autant la "demi part" n'est vraiment significative que pour des gens qui ont un revenu décent...

L'allocation n'est pas décernée aux pères divorcés dont c'est l'ex qui épouse le môme !
http://vosdroits.service-public.fr/F389.xhtml

Si les pères divorcés ont un problème, ça n'a aucun rapport avec l'allocation Parents Divorcés.

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Moi, je trouve déjà scandaleux que l'on distrait une partie de mes impôts pour nourrir les enfants que je me suis bien gardé de faire, alors...

Écrit par : Didier Goux | 09/12/2008

Didier,

En êtes vous sûr ? Il s'agit de mères isolées...

Mouchel,

Attention ! Je ne me lance pas dans une croisade... Si j'avais été sérieux, j'aurais lancé la discussion sur mon vrai blog, pas sur on annexe. Mon billet était plus pour me foutre de la gueule de Marani que d'autre chose.

Il n'empêche que les deux seules personnes que je connais (enfin... je connais surtout les époux) sont surtout "des tricheurs" (cela dit sans méchanceté car pour "tricher", il y a une condition : avoir des faibles revenus... c'est toujours préférable d'avoir un vrai job).

Comme vous le dites, il y a des sujets plus importants et je suppose que dans le budget de la France, le coût de la mesure est dérisoire (quelques centaines de milliers d'euros ?). Il n'empêche qu'il n'y a aucune raison de maintenir cette demipart si TOUS les gens qui n'ont pas élevé de gamin n'en font pas partie.

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

A ce que j'ai compris, il s'agit de supprimer la demi-part des gens qui n'ont PLUS d'enfants à charge : je ne vois donc effectivement pas où est le problème.

Écrit par : twosides | 09/12/2008

Interressant...
Tout ce que je peux dire, c'est qu'il y a ENORMEMENT de fraudes pour les allocations de parent isolé (API).

Ma voisine en est une : 18ans, 2 enfants... d'ailleurs, elle a bien insisté sur sa boîte à lettre "Mlle et ses enfants".
Sauf que le "Papa" a toujours été là... et qu'il va tous les débuts de mois récupérer les allocs... bien entendu à des fins utiles : packs de bière avec tous les potes !

En même temps, mes soeurs (malheureusement) c'est pareil (les 2) ! 1er gosse à 18ans, puis encore et encore pour gonfler l'API... c'est bizarre TOUJOURS le même père, mais ça ne choque PRESQUE personne !
Résultat, elles "gagnent" bien leur vie, bien plus que ma pauvre mère qui, ELLE, 52ans, travaille ses 35h à un salaire de misère.

Alors, OUI, il faut réformer car comment expliquer que nombreuses mères sont toutes parent isolé... et cela pour entrer dans la vie active !

Écrit par : Chris | 09/12/2008

Ma fille gagne autour de 6000 euros par mois. Parent isolée, elle bénéficie de la demi-part supplémentaire pour élever sa fille. Normal. Quand sa fille aura quitté la maison (elle n'a que 11 ans!) est-il normal qu'elle garde cette part? A mon avis non. J'ai le même cas avec une belle-soeur qui a un salaire confortable et qui continue à profiter de cet avantage , son fils a 37 ans. Deux smicards en couple par contre perdent la part une fois l'enfant parti. Cherchez l'erreur.

Écrit par : mesclun | 09/12/2008

Moi , je suis veuf ...et ce n'est pas par choix ...!
Arrêtez donc de voir des magouilleurs partout !!

Écrit par : Pierre | 09/12/2008

dériver les discussions sur des blogs privés comme celui-ci, c'est quoi exactement de la part de 20minutes. Déjà qu'ils avaient inventés e24 où l'on peut poster un commentaire qui restera inaccessible aux lecteurs, maintenant, les blog dont le tenancier affiche la couleur dès le départ avec un certain faux-cuisme..

Écrit par : philou18 | 09/12/2008

dériver les discussions sur des blogs privés comme celui-ci, c'est quoi exactement de la part de 20minutes. Déjà qu'ils avaient inventés e24 où l'on peut poster un commentaire qui restera inaccessible aux lecteurs, maintenant, les blog dont le tenancier affiche la couleur dès le départ avec un certain faux-cuisme..

Écrit par : philou18 | 09/12/2008

Philou,

Serais tu le genre de trou du cul anonyme te permettant d'agir de manière anonyme pour insulter les gens ?

Chouette, ce blog n'avait pas été trollé depuis longtemps !

Les autres,

Vous vous retrouvez sur mon blog car 20 minutes m'a fait l'honneur de mettre ce billet en Une. Habituellement ce blog est plutôt confidentiel...
Je sévis généralement ici :
http://jegpol.blogspot.com

Je ne pensais pas lancer un débat sur les allocations et les avantages "parents isolés".
Je n'aime pas parler des abus, des fraudes, ... car le débat tombe dans le fantastique.
Évidemment qu'il faut lutter contre les fraudes, évidemment qu'il faut aider les gens en difficulté à éduquer leurs enfants, évidemment que c'est du ressort de la Solidarité Nationale, évidemment qu'il ne faut pas favoriser une catégorie de gens par rapport à une autre.

Rien n'est simple et ne rien ne sera résolu en billet de blog...

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

je trouve celà scandaleux les charges pour deux personnes ou pour une personne sont les mêmes tout le monde n'a pas la chance de vivre avec son époux jusqu'à la fin de ses jours. Se chauffer pour une personne ou pour deux reste pareil..... Les abonnements électricité eau etc.... aussi pour deux salaires ou deux retraites mais avec une seule c'est plus difficile. La pension de reversion déjà diminué selon la retraite ou va-t-on........AU gouffre

Écrit par : cara | 09/12/2008

Cara,

Encore une fois, ça n'est pas si facile... Il est plus facile d'élever un môme quand vous êtes deux... Tiens ! Essayez de trouver du boulot en élevant un gamin tout seul.

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Je suis parent isolée depuis longtemps j'ai élevé mon fils seul il ne quittera jamais la maison puisqu'il est handicapé mental et moteur
mais je suis d'accord sur le fond pourquoi bénéficier d'une défiscalisation si vous n'avez plus votre ou vous enfants à charge à voi !
mais le fond du problème n'est ce pas qu'avec nos chers gouvernements en particulier celui actuel tout est bon pour grappiller quelques deniers à gauche et à droite

Écrit par : corine | 09/12/2008

Corinne,
Votre cas est en effet particulier et vous avez raison : tout est bon pour grappiller des sous...

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Je n'ai pas les éléments pour avoir un avis sur a pertinence de cette case parent isolé, je pense généralement que le problème de la fiscalité française est qu'elle fonctionne par couches successives et qu'il ne s'agit pas tant de telle ou telle cas que de remettre tout à plat afin de rechercher plus d'équité et plus de redistribution.

MAIS je crois qu'en tout état de cause il n'est jamais bon d'argumenter que certains fraudes pour remettre en cause une mesure. C'est toujours un argument dangereux et que ne cesse d'utiliser Sarkozy. On peut même dire que toute sa campagne a reposé là-dessus : "vous êtes dans la merde parce que votre voisin fraude, c'est un assisté. supprimons donc toutes les mesures sociales qui vous prennent de l'argent pour la donner à votre voisin qui ne la mérite pas. vous en sortirez gagnant."

Écrit par : dedalus | 09/12/2008

Tiens ! Un commentateur que je connais

Dedalus,

Je suis entièrement d'accord avec toi... et je regrette presque ce billet (je ne savais pas qu'il allait être repris en Une de Cozop) lus par des milliers de personnes (près de 2000 à l'heure où je parle contre 80 par jour habituellement).

Si j'avais su, j'aurais utilisé un ton moins "raccourcis" notamment pour le paragraphe : "Toujours est-il que les avantages pour les parents isolés m’ont toujours laissé de marbre voire scandalisé car ce sont les trucs les plus faciles à frauder. Imaginez un couple de jeunes de 21 ans, à moitié désœuvrés… Ils font un enfant. Pourquoi le père irait-il déclarer l’enfant alors que ne pas le faire leur apporte un complément de subsistance et les aide à obtenir un logement ?"

Honte sur moi et sur mon franc parler !

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

Bonjour,

Ok, il est possible qu'il y ai des fraudeurs. Dans tout système il y en aura et personne ne pourra rien y faire.
C'est vrai, les parents isolés avaient un petit avantage fiscal une fois que leur enfant n'était plus a leur charge.

Mais savez vous a quel point c'est difficile pour une mère seule de prendre tout en charge(c'est la grande majorité des parents isolés). Je crois que les personnes qui remettent en question cette soi-disant niche fiscale ne se rendent pas compte de la réalité et de la charge que çà représente.
Ces parents méritent bien cette petite récompense après s'être saigné pendant des années pour éduquer seul leur enfant.
Ce cher Monsieur Marini fait encore parti de ces nantis complètement déconnectés de la réalité et né avec une cuillère en argent. Il ferait mieux de s'attaquer aux niches fiscales dont lui-même bénéficie ainsi qu'aux personnes qui sont vraiment riches.
Mais comme d'habitude, il s'attaque au plus faible et laisse tranquille ces petits copains bien riches.

J'ai voté sarko, mais je voterai à gauche aux prochaines élections.

Écrit par : yopyap | 09/12/2008

Yopyap,

C'est peut-être ce qui nous sépare : j'ai toujours voté à gauche. Ce n'est pas la peine d'adresser une plainte en commentaire à un blog suite à une réflexion "vite fait", il faut avoir une conscience politique...

Tous les parents méritent une récompense, pas seulement ceux qui sont dans le statut de "parent isolé".

Par exemple, le site web que j'ai mis en lien plus haut dans les commentaires indique ceci :
"Une personne est considérée parent isolé si : elle est célibataire, veuf ou veuve, divorcé(e), séparé(e), ou abandonné(e) et si elle élève seul(e) son enfant ou ses enfants, depuis moins de 18 mois, ou bien si elle est seule et enceinte".

Vous ne pensez pas, par exemple que quelqu'un qui ne respecte pas "ces 18 mois" est moins méritante ? Prenez une femme qui travaille, élève son gamin toute seule, et se trouve licenciée au bout de 19 mois...

Il ne faut pas comparer le mérite de chacun.

Il ne faut pas non plus prendre le problème à l'envers : il est qu'il y a des gens en France, au 21ème siècle, qui n'ont pas un revenu suffisant pour vivre normalement.

La question n'est pas de savoir si telle ou telle nichette fiscale est juste ou non... J'ai réagit "en urgence" à la proposition de Mariani (c'est ça, quand on est blogueur, il faut être à "la pointe de l'actualité"). Un débat va s'ouvrir, à l'assemblée, et des gens payés et élus pour ça trancheront...

Écrit par : Nicolas J | 09/12/2008

marini n est pas un parent isolé , plutot un boursicoteur , dans les souliers de sarkozy .

Écrit par : herin | 09/12/2008

Ce type me donne la nausée, faut pas s'aimer pour fouiller dans le porte-monnaie de gens modestes...

Écrit par : Fran | 09/12/2008

Mais il faut vous euthanasier et Marini avec....... Ces mecs!!!!!!! un coup de queue et après on se barre en laissant les gosses. Attaquez vous aux plus riches, les vais fraudeurs.

Écrit par : VALENTINE | 09/12/2008

1. L'allocation de parent isolé, c'est quand on n'a pas ou peu de revenus déclarés. Donc les fraudeurs ne paient pas d'impôts et ne sont pas concernés par cette mesure fiscale. N'oubliez pas qu'à côté des fraudeurs, il y a des non-fraudeurs. Mais si, mais si !
2. J'ai élevé mon fils seule dès sa naissance : son pére est décédé pendant la grossesse et on n'avait pas prévu le coup...
3. Salariée, je paye des impôts vu mes revenus (et je ne gratte pas un seul € sur ma déclaration). Je gagne JUSTE ASSEZ pour n'avoir droit à aucun avantage (bourses, allocation de rentrée scolaire, chèques vacances etc...) Mon fils étudiant a payé ses frais d'inscription et de sécu à la fac (400 €).
4. Dans 2 mois, il a 20 ans : donc on me sucre la seule alloc que j'ai jamais eu, l'alloc de soutien familial, d'un montant de 84,60€ (ça représente l'absence d'un père).
4. Mention B au bac S à 17 ans, il a choisi l'université de notre petite ville car je ne peux pas payer un logement et des billets de train s'il choisit de faire ses études supérieures ailleurs.
Vous me direz : pourquoi ne va-t-t-il pas se faire embaucher comme magasinier au supermarché du coin, au lieu de vouloir faire des études et s'élever dans l'échelle sociale ? Ah mais non ! Le supermarché débauche en ce moment !
Donc je suis prête à perdre cet avantage futur, si on m'aide MAINTENANT. Mais ça M.Marini ne l'a pas prévu.
Dommage que mes parents ne soient plus là pour boursicoter, se faire rembourser leurs pertes, et payer le permis de conduire de mon fils !

Écrit par : Marmottine | 09/12/2008

Est-ce que l'on demande aux élus ( députés, présidents de la république...) de se passer d'avantages asquis à vie lors d'une situation donnée ?
Pourquoi faut-il taper sur le modeste et être compréhensif avec le moins modeste...?
Coluche avait raison, faisons payer les pauvres ils sont plus nombreux...Pauvre petit pays que le nôtre.

Écrit par : Fran | 10/12/2008

Valentine,

Conasse.

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Je comprends cette analyse mais hélas elle donne raison au plan en place, enlever une aide sociale pour toujours les 1% d'enfoirés qui fraudent. Vrai que tu as mal écris ce billet qui donne raison au gouvernement...Vrai que, cette aide est primordiale pour les parents isolés, et qu'il est scandaleux de la supprimer, la prochaine, ce sera le RMi à cause des 1% qui détournent le pognon sur d'autres pays et se font construire des palaces ailleurs...

Moi j'aimerai qu'on touche aux aides et avantages des députés, maires, ministres et cie, l'économie serait plus importante, et les caisses se rempliraient.

Écrit par : M. | 10/12/2008

Je comprends cette analyse mais hélas elle donne raison au plan en place, enlever une aide sociale pour toujours les 1% d'enfoirés qui fraudent. Vrai que tu as mal écris ce billet qui donne raison au gouvernement...Vrai que, cette aide est primordiale pour les parents isolés, et qu'il est scandaleux de la supprimer, la prochaine, ce sera le RMi à cause des 1% qui détournent le pognon sur d'autres pays et se font construire des palaces ailleurs...

Moi j'aimerai qu'on touche aux aides et avantages des députés, maires, ministres et cie, l'économie serait plus importante, et les caisses se rempliraient.

Écrit par : M. | 10/12/2008

M.,

Marini n'est pas au gouvernement et ce n'est pas l'aide qu'il veut supprimer mais juste une déduction fiscale.

Par ailleurs, cette aide est très mal faite et est réellement très détournée, contrairement au RMI, à la CMU, ... qui profitent toujours aux démunis. C'est le RMI qu'il faudrait revoir pour prendre en compte toutes les situations familiales et tous les types de ressources.

Celà dit, je n'ai rien contre cette aide et je ne veux pas choquer mes lecteurs mais je connais 2 types dont la mère des enfants reçevait (elles ont arrêté pour des raisons différentes) des allocations que l'on aurait pu contester (bien que tout à fait légales). Je ne connais personne qui touche cette aide et qui la mérite à 100%.

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Et le conjoint qui continue à percevoir 50 % de la pension de retraite de l'époux décédé ?
Pour ne pas lui supprimer ? Celà ne bénéficierait pas aux impôts, mais règlerait peut-être le problème des retraites ?
Les gens qui élèvent seuls un enfant toute leur vie ont eu une vie très dure. Juste de quoi manger, se vétir au moins cher, et surtout jamais de vacances, jamais de loisirs. Je peux en parler, je l'ai vécu. Grâce à un "mec" qui m'a laissé tomber pendant ma grossesse. Voilà ce que savent faire les "mecs", faire des enfants aux femmes, les laisser tomber, et leur supprimer le peu d'avantages qui peuvent leur rendre la vie un peu moins dure.
Comment Mr Marini et ceux qui sont d'accord avec cet amendement peuvent-ils se regarder dans la glace le matin sans frémir de honte ?

Écrit par : RIGONI | 10/12/2008

Ca n'a strictement rien à voir. Dans ce cas pourquoi un couple marié ne garde-t-il pas la demi part quand son gamin est élevé ?

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

je connais deux nanas qui l'ont, elles ont toutes deux gamins à charge, une a son mari décédé d'un cancer récemment, ben je trouve que c'est rikiki comme aide pour boucler les fins de mois difficiles et pourtant elles bossent toutes les deux à mi -temps.
Si elles avaient la possibilité de faire un 35h je suis sûre qu'elles seraient ravies de se débarrasser de cette aide.

Après, bien sûr, je vois pas mal de mecs de 40 berges qui touchent le Rmi, font de la vente de hakik sous le manteau et roulent en BMW,c'est clair qu'ils gagnent pas ces thunes à la sueur de leur front, ni sur les chantiers et ceux là, je leur foutrai bien un coup de pied là où je pense car ces enfoirés vont faire pénaliser ceux qui en ont le plus besoin :-(

Écrit par : M. | 10/12/2008

J'élève seule ma fille depuis tjs, avec seule aide les 84,60 € de "pension alimentaire" versés par la CAF jusqu'à ses 20 ans. Parce qu'elle est fille unique, je n'ai pas droit aux allocations familiales, que les couples avec 2 enfants touchent, sans conditions de ressources d'ailleurs (pourtant, c'est le même rapport : 1 adulte pour 1 enfant et 2 adultes pour 2 enfants. Je gagne juste assez pour le quotidien et les impôts. Parce que je supporte tous les frais toute seule, je n'ai rien pour assurer le futur et ma fille se contente de faire des études à côté de la maison !
La demi-part supplémentaire, même quand elle ne sera plus à charge aurait pu m'aider à assurer un quotidien que je ne peux pas assurer aujourd'hui à coup de placements, par exemple en boursicottant : dommage, j'aurais pu récupérer mes pertes sur les impôts.
Et pourquoi ne pas plafonner les allocs ??
On pourrait peut-être penser également à plafonner les retraites mais là encore, c'est les riches et privilégiés qui décident, ils ne vont pas prendre des mesures contre eux-mêmes !
Et puis, c'est bien connu, 1 € piqué à chaque pauvre rapporte plus que 10 € piqué à chaque riche !!!

Écrit par : FseR | 10/12/2008

M.,

On est d'accord ! L'aide sociale est très importante.

Tu connais le Gros Loïc, héros de mon blog. Je peux raconter, maintenant, il y a prescription. Boulanger gagnant bien sa vie (plus de 2000 euros, sans compter ce qu'il ne déclare pas, comme dans toute professions). Il n'avait pas "déclaré" sa fille et donc sa "femme" touchait un appartement de la commune en tant que "mère isolée" plus l'allocation en question (assez faible puisque sa femme avait un petit boulot). Ca ne l'empêchait pas de participer à l'éducation de sa fille et de vivre avec sa femme et sa fille. Ils n'ont même pas triché, puisque Loïc n'était pas d'accord pour avoir un enfant et a quitté sa femme quelques temps après l'accouchement (la moralité n'est pas sa première qualité). Elle avait le statut de "mère isolé", c'est tout.

Ce n'est pas cette fraude "des dealers" (d'ailleurs je ne vois pas l'intérêt de toucher le RMI en plus du bénéfice de l'argent de la drogue...) dont il s'agit mais d'une fraude plus massive dont on ne parle jamais.

Et dans le truc Marini, il ne s'agit pas de ça mais de la suppression de la demi part pour les impôts une fois que l'enfant a été élevé. Pourquoi une femme seule en bénéficierait et pas un couple ?

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

FseR,

J'ai tellement de commentaires non réfléchis, sur ce billet que je vais commencer à me fâcher.

Il ne s'agit pas de supprimer ou plafonner une allocation mais de supprimer un avantage fiscal dont bénéficie les célibataires par rapport aux mariés.

Et faudrait voir à arrêter de prôner la solidarité nationale en prêchant pour son propre camp...

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

"Il ne s'agit pas de supprimer ou plafonner une allocation mais de supprimer un avantage fiscal dont bénéficie les célibataires par rapport aux mariés."
Vous n'avez jamais remarqué que ça coutait moins cher de vivre à deux ( partage du loyer, des frais, et double-revenu...) et donc d'élever des gamins, de les habiller, de les nourrir, de payer pour leur éducation, leur santé, leurs loisirs éventuellement ?
Supprimmer cet avantage c'est aller fouiller dans la poche des plus démunis face aux aléas de la vie, tout en prenant soin de fermer les yeux sur les spéculations d'individus déjà bien à l'aise.

Écrit par : Fran | 10/12/2008

Bordel ! Si je puis me permettre.

Ca n'a rien à voir ! Je ne vois pas pourquoi une femme élevant seule ses gamins de 30 à 50 aurait un avantage de 50 ans jusqu'à sa mort par rapport à une femme mariée élevant son gamin avec un mari, mais qui se retrouve veuve à 50 ans.

En outre, le problème n'est pas l'imposition supplémentaire mais le niveau des retraites trop bas en France. Alors de tout vouloir faire par la fiscalité, on en arrive à des situations ridicules.

Ridicules comme votre argumentation.
M'expliquer que ça coûte moins cher d'avoir un double revenu ou que l'on dépense moins à deux pour habiller un gamin, le nourrir... est grandiose !
Quand on est deux, c'est bien connu, le gamin s'habille moins et mange moins.

Ca ne coûte pas moins cher de vivre à deux... sauf si les personnes vivaient séparément (division par des loyers et des frais fixes). Par contre vivre à eux permet évidemment d'avoir plus de revenus... (et moins de pb pour s'occuper des mômes au quotidien, donc pour trouver du travail correct).

Enfin, et surtout, il serait temps de comprendre que par nature un avantage fiscal ne touche pas les plus démunis mais plus riches ! Quelqu'un qui vit avec 600 euros par mois s'en fout un peu de perdre une demi part pour les impôts, il n'est pas ou quasiment pas imposable. Par contre, quelqu'un vivant avec 4000 euros par mois, économisera jusqu'à au moins 10% de ses revenus (le jeu des tranches fera qu'au lieu de payer 8000 euros d'impôts par an, il en paiera environ 4000).

Raz le bol de cette argumentation débile.

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Ce qui est grandiose c'est d'être aussi obtu et imbu.
Il n'y a guère que les petits excités peu confiants dans leur argumentation qui l'appuient par du "débile" du "ridicule" et j'en passe...

" Je ne vois pas pourquoi une femme élevant seule ses gamins de 30 à 50 aurait un avantage de 50 ans jusqu'à sa mort par rapport à une femme mariée élevant son gamin avec un mari, mais qui se retrouve veuve à 50 ans."
Vous ne voyez pas ? Vraiment ? La différence est que dans le premier cas la femme a élevé seule son enfant de 30 à 50, pas l'autre...

Même chez les petits revenus, une demi-part ça permet de passer les fêtes au chaud, mais pour piger ça, faut arrêter deux minutes de se regarder le nombril.

Écrit par : Fran | 10/12/2008

Il faut que tu arrêtes d'oublier de réfléchir ça m'éviterait de devoir étayer l'argumentation...

" Je ne vois pas pourquoi une femme élevant seule ses gamins de 30 à 50 aurait un avantage de 50 ans jusqu'à sa mort par rapport à une femme mariée élevant son gamin avec un mari, mais qui se retrouve veuve à 50 ans." Je le transforme en :

" Je ne vois pas pourquoi une femme élevant seule ses gamins de 30 à 50 aurait un avantage de 50 ans jusqu'à sa mort par rapport à une femme mariée élevant ses cinq gamins avec un mari, mais qui se retrouve veuve à 50 ans."

Pour ce qui concerne le montant accordé par la demi part, tu as l'argumentation du pire fumier de droite.

Tu sais ce qu'elle rapporte cette part quand on touche 800 euros par mois ? Exactement 0 euros. Tu fais comme tous les connards qui oublient que les déductions d'impôts sur le revenu profitent à ceux qui payent beaucoup d'impôts sur le revenu !

Ton argumentation est minable. Elle est du niveau de celle de tous les fous qui ont fait qu'en France l'imposition sur le revenu est une des plus faibles au monde, où il y a moins de progressivité dans l'imposition... C'est trop facile de focaliser sur les petits revenus : ça permet d'oublier les gros...

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Mesdames,

Heu... Je m'adresse aux riches.

Divorcez à 35 ans et prenez un amant... Vous aurez un avantage fiscal toute votre vie.

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

T'es d'une stupidité rare.
Les parents isolés, faut sortir un peu, sont souvent raides en fin de mois, et donc en fin d'année, et une demi-part supp ça met du beurre dans les épinards et ça vois-tu, einstein, c'est une idée de gauche pas de droite.
Les gros revenus n'ont que foutre de la disparition de cette demi-part...

Écrit par : Fran | 10/12/2008

Je tombe par hasard (ou presque) sur ce blog.

Il est toujours consternant de voir l'incompréhension des contemporains entre eux. L'un parle d'abrogation d'un avantage fiscal et l'autre répond par allocation.

Explication de texte :
Le parent isolé qui élève son enfant a droit de cocher la case T de la déclaration des revenus. Ce faisant, il bénéficie d'une demi-part supplémentaire.

Comparons :
1 couple + 1 enfant = 1 part + 1 part + 0,5 part = 2,5 parts
1 adulte + 1 enfant = 1 part + 0,5 part + 0,5 part = 2 parts

Brillant !

Conclusion :
Malgré la demi-part supplémentaire, le parent qui élève seul son enfant a une charge fiscale majeure à celle d'un couple qui fait la même chose.

Quelqu'un trouve cela normal ?
Pas moi.

Deuxio :
Vu que le parent isolé a dû supporter seul les charges relatives à l'enfant, on peut imaginer, sans faire de grand effort, que sa capacité d'épargne en est d'autant diminuée. La prolongation de cet avantage fiscal permet de compenser cela. Est-ce injuste? Je ne le trouve pas.

Tertio :
Dans le domaine de la fiscalité, vous trouverez toujours quelqu'un pour vouloir augmenter vos impôts et diminuer les siens.
Le vrai problème est toujours le même : les quelques-uns qui paient l'impôt sont écrasés par cette charge parce que tout plein d'honorables citoyens donneurs de leçon en sont exonérés et surtout parce que la ressource est dilapidée au niveau du millefeuille des pouvoirs supranationaux, nationaux, régionaux, départementaux, communaux, intercommunaux et j'en passe et des meilleurs.

Alors, brave citoyen qui paie l'impôt, une demi-part en plus ou en moins, qu'est-ce qu'on s'en fout. Bientôt, nous aussi on ira faire la queue aux restos du coeur.
Ils sont arrivés à écrouler la France avec leur politique de m...e. Au salarié, on pique 80% de la richesse qu'il produit. Qu'on lui pique les 20% restant, et qu'on lui paye le gite et le couvert et le reste qui va avec.
L'URSS est de retour.

Allez-y piquez, piquez, piquez !

Écrit par : Pierre | 10/12/2008

Fran,

Arrête maintenant : si tu ne comprends pas que les gens raides en fin de mois à ce point là ne payent pas (ou peu) d'impôt, tu peux passez ton chemin... Ce n'est quand même pas compliqué de penser qu'une réduction d'impôt profite aux gens qui payent des impôts ! Le problème est le niveau des pensions largement insuffisant en France et tu essaies de noyer le poisson dans l'eau du bain du bébé !

Pierre,

J'aime bien les gens comme toi qui interviennent qui commencent par une odieuse prétention : "Il est toujours consternant de voir l'incompréhension des contemporains entre eux."

C'est toute la stratégie des libéraux ridicules. Ce qui est un pléonasme. On fait une grande théorie avec plein de conneries pour montrer qu'on a étudié le dossier et on finit par une conclusion débile totalement hors sujet.

Cela dit : je suis moi-même célibataire sans enfant. Je vais pouvoir déclamer qu'il est totalement injuste un tas de chose par rapport à des gens qui ont, comme moi, passé l'âge de l'élevage de mômes, des avantages fiscaux...

L'impôt n'est pas prime à la natalité mais une contribution en fonction de ses revenus...

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

«Et dans le truc Marini, il ne s'agit pas de ça mais de la suppression de la demi part pour les impôts une fois que l'enfant a été élevé. Pourquoi une femme seule en bénéficierait et pas un couple ?»
«Ridicules comme votre argumentation.
M'expliquer que ça coûte moins cher d'avoir un double revenu ou que l'on dépense moins à deux pour habiller un gamin, le nourrir... est grandiose !
(...)Ca ne coûte pas moins cher de vivre à deux... sauf si les personnes vivaient séparément (division par des loyers et des frais fixes). Par contre vivre à eux permet évidemment d'avoir plus de revenus... (et moins de pb pour s'occuper des mômes au quotidien, donc pour trouver du travail correct).»
«Raz le bol de cette argumentation débile.»

Cher "Nicolas J."
Sauf votre respect - comme on disait dans le temps où les mères célibataires crevaient dans le ruisseau et leur gamin finissait sur la potence, comme on le leur avait prédit... ;-)
Sauf votre respect donc, c'est "votre argumentation" qui est "ridicule" et "débile".
Vous reconnaissez vous-même que vous avez réagi trop vite. Reconnaissez donc le complément de la proposition: vous vous êtes planté.
On vous explique que les "vraies mères célibataires" (ou veuves, ou ce que vous voulez, et même les "pères célibataires", etc. l'important est la situation où on se retrouve RÉELLEMENT quand on est tout seul pour élever un ou des enfants), on vous explique disais-je que dans ce cas-là (et pas quand on "FRAUUUUUDEEE", redoutable terreur du contribuable pur et innocent comme l'agneau qui vient de naître), et pour peu qu'on soit d'une famille modeste on consacre TOUT son revenu à la survie quotidienne et à l'éducation de son gosse: pour essayer de lui donner un avenir, en général.
Et on ne peut pas mettre un sou de côté.
Et quand le ou les enfants ne sont plus chez vous, eh bien... on n'a rien: pas un sou, pas d'appart ou de maison à soi, des loyers payés à vide pendant 20 ou 25 ans (de quoi acheter 2 ou 3 maisons, souvent, parce que seul avec un enfant, on ne peut surtout pas espérer un crédit pour acheter son chez-soi: personne ne fait confiance à un parent célibataire, surtout pas un banquier!), des "biens" personnels (meubles ou vêtements) à la limite du délabrement parce qu'on a toujours "tiré le diable par la queue"...

Les gens qui réagissent ici ne parlent pas de la personne de vos relations qui gagne 6000 euros par mois!
Ils parlent des gens que vous ne rencontrez pas parce qu'ils ne sont pas de votre milieu. Des PAUVRES, quoi!
Grand bien vous fasse de ne connaître que des gens qui gagne généreusement leur vie, apparemment.
Enfin, quand même, ça ne vous gêne pas tous ces gens aisés qui fraudent autour de vous? Vous devriez changer de relations... ;o)

Vous savez quelle est la solution à cette question? Tout simplement le PLAFONNEMENT. Des allocations et de l'avantage de la demi-part. Mais j'ai bien l'impression que l'effort intellectuel nécessaire pour imaginer cette modification dépassait très largement le QI de M. Marini et des godillots UMP de l'Assemblée nationale.
Flinguer une fois de plus les pauvres, en effet, c'est bien dans l'esprit de ce gouvernement et de l'assemblée majoritairement godillotte qui "vote" ses lois dans la plus profonde révérence pour ses idées réactionnaires.

Si jamais vous avez l'intention de répondre à mon commentaire, je vous suggère - gentiment - de ne pas le faire tout de suite: respirez, laissez passer quelques heures (24 idéalement), et ensuite, faites un brouillon sur un traitement de texte. Relisez-le. Et surtout essayez de comprendre ce que je dis. Des gens VRAIMENT dans la m***de, il y en a beaucoup plus que des fraudeurs, dans ce pays (ailleurs aussi, mais c'est ici que je vis, ici que je connais, et c'est de ce que je connais que je parle).
Et laissez tomber l'idée de jouer au justicier avec des mesures qui ne feront qu'aggraver la misère des gens.
Je vous signale qu'en temps de guerre les représailles sont interdites par la Convention de Genève, et c'est bien de représailles qu'il s'agit quand on flingue tout le monde sous prétexte que quelques-uns "fraudent": ce gouvernement (que je n'ai pas souhaité, je vous rassure) serait-il entré en guerre contre le peuple? - y compris contre ceux qui l'ont amené au pouvoir?
Bien à vous
Anibé

PS : si les trolls qui fréquentent également cette discussion pouvaient se passer carrément de commentaires, ça leur éviterait de dire des c***eries. Merci d'avance.
:oP

Écrit par : Anibé | 10/12/2008

Connard,

Ton commentaire est trop long. Je ne le lis qu'en diagonale car j'ai mieux à faire..

Vous ne croyez pas, franchement, avoir dépensé de l'énergie pour rien. Et votre ton : "je connais mieux les pauvres que toi" est ridicule.

"Vous savez quelle est la solution à cette question? Tout simplement le PLAFONNEMENT. Des allocations et de l'avantage de la demi-part."

Les gars, on est tombé sur un génie qui a trouvé LA solution. Bravo mon gars.

"Si jamais vous avez l'intention de répondre à mon commentaire, je vous suggère - gentiment - de ne pas le faire tout de suite: respirez, laissez passer quelques heures (24 idéalement), et ensuite, faites un brouillon sur un traitement de texte. Relisez-le. Et surtout essayez de comprendre ce que je dis."

Pour qui tu te prends ? Je vais faire une réponse rapide : ceci est MON blog, j'y fais ce que je veux et les leçons de trous du cul de deuxième zone ne m'intéressent pas.

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

à Nicolas J :

J'aime la transparence du bonhomme qui traite de trou du cul un certain Philou en lui reprochant d'insulter de manière anonyme.
Comme si le fait de lever son identité accordait ce droit ! C'est d'autant plus ridicule que lorsqu'on regarde le profil de "Nicolas J" on sait tout de lui :
Nicolas
Âge : 42
Sexe Masculin
Signe astrologique : Taureau
Année zodiacale : Cheval
Secteur : Agriculture
Pays/territoire : Loudéac : 22 : France

Ca a le mérite de la sincérité. Un agriculteur de 42 ans qui traite les libéraux de ridicule et, en quelques mots, étiquette mon intervention comme étant celle d'un libéral qui, comme dans le dictionnaire des idées reçues de Flaubert, ne pourrait qu'être ultra!

Sache, cher Monsieur Nicolas J, que je ne suis ni libéral, ni ultra-libéral. Je ne suis pas un coco non plus. Et si une conclusion doit être qualifiée de débile, ce n'est certainement pas la mienne mais le constat que tu fais de ta propre existence qui a vu passer l'âge de l'élevage (là tu confonds avec tes boeufs) des enfants. C'est la conclusion de ta petite existence vide qui est est vraiment débile. C'est sûr : l'amertume qui en ressort transparaît dans la haîne de tes propos.

Pour ce soir, je te conseille de changer de main.

Écrit par : Pierre | 10/12/2008

Pierre,

Ce n'est pas Philou que je traite de trou du cul.

"Pour ce soir, je te conseille de changer de main." Tu as vu la tonne de commentaires que je me paluche...

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Commentaires fermés...

Écrit par : Nicolas J | 10/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu