Avertir le modérateur

28/08/2008

Amis producteurs de lait

Tant que je suis à féliciter France Info, je vais parler du sujet qui fait la Une de leur site ce matin : « Les producteurs de lait très remontés contre Entremont ».

Je dois avouer qu’en bon Parisien, ces problèmes de prix du lait me dépassent largement. Je n’ai donc pas les compétences requises pour en rappeler ce qui est une raison de plus pour le faire. En effet, je dois être le seul blogueur politique zinfluent zissu d’une région productrice de lait. La Bretagne en effet est probablement la région d’Europe qui produit le plus de lait donc de fromage. Loudéac, par exemple, fournissait il y a quelques années (maintenant je ne sais pas), 18% du fromage à Raclette Français.

Quand les gens se font cette « bouffe conviviale », ils s’imaginent que le frometon provient directement des montagnes… alors qu’il a été fait à 300 mètres de la maison où j’ai passé mon enfance (ce qui explique peut-être l’odeur persistante) en plein cœur de la Bretagne.

 

Je vais donc ainsi me moquer gentiment des paysans du cru. Je dis bien gentiment car ils ne sont pas responsables de toute la conjoncture économique.

Ce sont des braves gens qui ont toujours voté à droite mais leurs parents et grands-parents avaient inventé quelque chose de très intelligent : les coopératives agricoles. Ca permettait d’unir les moyens non seulement techniques mais également financiers.

Progressivement, ils ont limité leur fibre militante à des actions coups de point pour déverser du lisier sur les préfectures et arracher des OGM selon leur intelligence politique, en oubliant une des bases du militantisme : défendre les acquis. Les coopératives sont donc parties en sucettes et ils les ont laissé acheter par des multinationales comme Entremont. Ce qui fait d’ailleurs qu’Entremont fait à peu près la loi à Loudéac, mais ça n’est pas le sujet du billet.

Ils sont donc maintenant pieds et points liés tout en défendant leurs statuts. Je ne voudrais pas cafter car je conçois que l’indépendance soit jouissive mais quand on se limite à un seul client (la coopérative du coin propriété d’un géant mondial), ça limite les ressources. A l’indépendance, vous auriez du préférer la gestion de vos coopératives et unir vos fermes en devenant salariés. Dans l’attente, continuez à espérer les subventions Européennes.

 

Et ne passez pas à l’épate suivante.

Les compagnies internationales sont rusées. Elles profitent de la fibre restant militante de certains d’entre vous pour vous encourager à racheter les coopératives et à redevenir comme aux premiers temps ! Ne tombez surtout pas dans le panneau ! Vous serez peut-être propriétaire de votre acheteur de lait, mais cet acheteur de lait n’en aura pas moins que deux clients potentiels : Entremont et Lactalis (si ma mémoire est bonne), qui auront d'ailleurs, tous les deux, l'intelligence de se partager géographiquement le marché. De même, ils vont vous encourager à produire vous-même votre fromage… mais vous n’aurez toujours que deux clients pour distribuer ce formage.

Ainsi, ces deux géants, non seulement, maîtriseront totalement leurs fournisseurs mais se débarrasseront complètement des problèmes quotidiens liés à la production : panne des camions de transport de lait, stocks d’invendus, intempéries, conjoncture économique mondiale, …

 

Mais vous serez contents, vous serez indépendants…

Commentaires

Où l'on démontre que le libéralisme est un leurre et la concurrence "libre et non faussée", un mensonge pour travailler main dans la main entre industriels !
On a le même phénomène dans plusieurs secteurs et il serait temps d'y refaire un peu le ménage...
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau au CDI ! | 28/08/2008

Yes. Mais le secteur agricole est typique : ils vivent de subventions et font toutes les conneries immagineables pour détruire leur métier en engressant des multinationales...

Écrit par : Nicolas J | 28/08/2008

Entremont ils sont "autrement" bons !

Écrit par : Gaël | 28/08/2008

Bah, les Multinationales ne font qu'externaliser les risques. Tout en gardant leur rente...
Avec l'appui de la république.

Écrit par : elmone | 29/08/2008

Et bien là je t'arrête car là, tu ne parles "que" des gros producteurs, car j'ai de la famille (paysanne dans le Lot 46) qui a changé d'activité dès l'instant où cette conne d'Europe a décidé de brider la conso de lait, mon oncle arrosait ses champs de lait pendant des années en touchant des subventions de merde car le calcul, t'inquiète, n'enrichissait que les gros producteurs, donc, dans le sud ils se sont fait b...
Les coopératives, il n' y en avait pô, ils ont dû vite varier leurs productions et passer aux céréales ou bien aux élevages pour pouvoir survivre.
Les suicides des "paysous" on en parle pas et pourtant !
La dernière crasse qui a été faites aux producteurs de pommes a été que Boing et Materne (au dernier moment) se sont tournés vers des achats au Maghreb, en Tunisie notemment, à 0.15€ le kilo au lieu des 0.75€ en France...

Et j'en ai...plein d'histoires comme celles là, les paysous n'ont de richesses que dans les terres qu'ils exploitent et qu'ils vendent au moment de leurs retraites, mis à part celà, c'est une vie de chien...

Écrit par : M. | 31/08/2008

Très intéressant et instructif article! Je crois fondamentalement que la quasi-totalité des nations du monde à tenir à flot grâce à l'agriculture!

Écrit par : meth cleansing pill | 01/12/2008

Faut y croire...

Écrit par : Nicolas J | 01/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu