Avertir le modérateur

22/07/2008

L'argumentaire "pro Lang" ressemble à n'importe quoi

1845173952.jpgLe texte que j’ai diffusé ce matin, repris par la plupart des left_blogs, du moins ceux ayant un peu de jugeotte, a été repris en Une de 20 minutes. Les commentateurs s’y donnent à cœur joie, y compris moi-même. Pendant ce temps, les blogueurs historiques de droite se précipitent dans la brèche ouverte pour taper sur la gauche qui s’y prend à Jack Lang.

On lit n’importe quoi, c’est un vrai bonheur. Heureusement qu’il y a Julien Dray pour rappeler quelques vérités (je vous rappelle que j’ai désigné Dray pour être futur chef du PS afin qu’il me paye une bière quand il passera à la Comète).

Ces zozos comparent la situation à celle de 2005 et du referendum Européen. Les types qui ont défendu le « non », contrairement à la volonté de la majorité du parti, n’ont pas été virés sur le champ. La situation n’a maintenant rien à voir : il n’y a pas eu de vote des militants et Jack Lang est tout seul.

Jack Lang n’est pas co-auteur de la révision de la Constitution mais a participé à une commission qui a fait un rapport.

Le PS n’est pas pour autant un parti de godillots : il ne s’agit pas de voter comme le veut le chef mais comme l’ont décidé démocratiquement ces cadres élus pour prendre ce genre de décisions par des militants que ça commencer à gaver sérieusement des pitres comme Lang se démarquer pour le seul plaisir de se démarquer.

Le texte ne donnera pas plus de pouvoir au parlement mais uniquement au Parti qui soutient le Président de la République donc au Président de la République. Par exemple :

-          Le Parlement n’aura aucun pouvoir sur les nominations : il est impossible de trouver une majorité de 3 cinquièmes pour s’opposer,

-          Le Parlement ne pourra pas décider de son ordre du jour, le Président du Groupe Parlementaire favorable au Président de la République recevra des ordres d’en haut.

Les socialos n’ont jamais défendu ce projet de texte même si certains zozos se sont prononcés pour à une époque. Ils ont défendu un projet global incluant une réforme du mode de scrutin pour les députés et les sénateurs. On ne fait pas une réforme à moitié. Il y a peut-être quelques points intéressants dans cette réforme mais elle est globalement mauvaise : il n’aurait pas été sérieux de voter pire.

Les socialos sont dans l’opposition. Il est juste qu’ils s’opposent à ce texte qui est mauvais et rétrograde. Les accuser de faire de l’opposition systématique est grotesque car ils ont raison de le faire : tous les projets présentés sont mauvais.

L’élection c’est bien faite à deux voix près et pas à une comme ça a été annoncé par les médias hier soir mais on s’en fout royalement, ce n’est pas la peine de le rappeler un commentaire sur deux. Ca n’empêche pas Lang d’avoir fait une connerie et renié son camp politique par pur opportunisme. C’est le seul député socialo à avoir voté pour.

Nicolas Sarkozy avait bien annoncé une réforme des institutions quand il était candidat. Il avait aussi annoncé qu’il serait le Président du pouvoir d’achat.

Il serait bon que les partisans de Nicolas Sarkozy arrêtent de dire des bêtises.

Commentaires

Oups ! A la relecture de ma première phrase, on a l'impression que le texte est de moi. Il n'en est rien !

Écrit par : Nicolas J | 22/07/2008

beaucoup appris

Écrit par : Mapspeerali | 01/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu